Classification des palettes EPAL

9 janvier 2017

L’échangeabilité des palettes EPAL est la pierre angulaire d’un système de « pool ouvert » qui a été mis en place il y a un demi-siècle et continue d’être opérationnel. Pour être échangeable, une palette doit répondre à des critères précis lui permettant d’assurer son rôle d’outil de manutention, de transport et de stockage dans les conditions nominales de sécurité prévues au cahier des charges.
Afin de répondre aux exigences du marché et d’affiner les échanges nombre pour nombre, les palettes conformes ont été réparties en plusieurs catégories, en fonction de leur aspect extérieur et de leur aptitude à être utilisées dans des installations logistiques automatisées.
A noter que la catégorie la plus basse (classe C) doit être conforme aux critères d’échange EPAL, faute de quoi la palette n’est plus échangeable.